Actualité export

Stratégie des PME à l'export : Opportunisme plus que cohérence ?

Publié le 28/11/2013 - Modifié le 16/10/2012

Stratégie des PME à l'export : Opportunisme plus que cohérence ?

C'est ce qui ressort d'une étude de Salveo auprès de 800 PME, pour le mouvement d'entrepreneurs ETHIC.

En effet, dans l'enquête, 67 % des PME interrogées répondent spontanément que, en la matière, elles n'ont pas de démarches « véritablement ciblées », et que, « elles se contentent de saisir des opportunités en participant à des salons ou en répondant aux contacts entrants ».

On ne sera donc pas étonné que, dans cette ligne, peu d'entre elles utilisent des VIE (Volontariat International en Entreprise). En effet, elles ne sont que 15 % à considérer qu'il s'agit d'un bon moyen d'appréhender un pays sur place.

Plus grave, il apparaît que les différents organismes mis à leur disposition tels qu'Ubifrance, OSEO etc…ont peu d'effet pour elles, même si elles les connaissent, par incapacité à mettre en œuvre un plan d'attaque cohérent à la suite des informations ou introductions mises à leur disposition.

Conséquence ou cause ? 9 PME sur 10 vont à l'exportation sur la seule base de leurs fonds propres. Seules un peu plus de 37 % d'entre elles utilisent une assurance prospection du type Coface et 10 % seulement s'appuient sur l'OSEO.

Cela est-il prêt de changer ? Au vu du genre de réponses que leurs dirigeants font à la question de fin d'enquête, que l'on peut voir ci-dessous, on peut mesurer à quel point l'ouvrage reste encore sur le métier. À tel point d'ailleurs, que l'enquêteur n'hésite pas à parler lui-même « d'immobilisme » et de « manque de support ».

Stratégie des PME à l'export : Opportunisme plus que cohérence ?

À tel point qu'on peut se demander, au regard de la dernière partie du commentaire lié au graphique, si la sévérité du propos n'est pas en deçà de la vérité.
Pour se faire une idée plus précise on pourra toujours trouver l'intégralité de la présentation de cette étude sur le site d'ETHIC.