Au cours d’une vie, chaque individu peut passer par des périodes difficiles qui se caractérisent souvent par des difficultés financières. Non-remboursement de dette, défaut de paiement pour des mensualités de crédit, dépassements abusifs du découvert autorisé par sa banque, les raisons qui peuvent entrainer à se faire ficher à la Banque de France ne manquent pas.

Qu’est-ce que l’inscription au FCIP ? Comment faire pour savoir si on est fiché à la Banque de France ? Voici quelques éléments de réponse pour y voir plus clair !

FICP et interdiction bancaire : à quoi correspondent-ils ?

Lorsque l’on dit de quelqu’un qu’il est « fiché à la Banque de France », c’est que celui-ci est répertorié dans ce que l’on appelle le « Fichier national d’incidents de remboursement des crédits aux particuliers » (ou « FICP »). Ce fichier recense les individus considérés comme « interdit bancaire » par la Banque de France après avoir rencontré des difficultés à rembourser un crédit ou une dette.

En règle générale, ce sont les organismes de crédit, comme les banques, qui sont à l’origine de l’ouverture d’un dossier de surendettement et de ce signalement à la Banque de France. Cette dernière procède alors au fichage de la personne dans le FICP.

Ainsi, le FICP a donc une double vocation :

  • Protéger et éviter à la personne fichée étant déjà en situation financière délicate de contracter de nouveaux crédits ou d’aggraver son endettement
  • Éviter aux banques davantage de déconvenues à cause de clients déjà en situation de surendettement

Une fois une personne notifiée de son inscription au FICP et dans l’optique de l’inciter à rembourser ses dettes, celle-ci doit rendre chéquier et carte bancaire.

Comment savoir si on est fiché à la Banque de France

Normalement, la banque lésée par son client et à l’origine du signalement à la Banque de France doit informer la personne concernée par cette demande d’inscription au FICP. L’organisme de crédit doit en outre préciser les informations suivantes à son client :

  • Durée du fichage au FICP
  • Motifs
  • Moyens pour l’effacement

Toutefois, si pour une raison ou une autre tel n’est pas le cas, il est possible de savoir si on est interdit bancaire.

En effet, il existe 3 méthodes pour savoir si on est inscrit au FICP :

  • Prendre un rendez-vous et se rendre dans un bureau de la Banque de France avec une pièce d’identité valide
  • Envoyer un courrier simple avec la copie d’une pièce d’identité valide à un bureau de la Banque de France
  • Adresser une demande par voie électronique via votre espace en ligne sur le site de la Banque de France, en y joignant un courrier et une copie d’une pièce d’identité valide

La Banque de France répond par voie écrite au moyen d’un document détaillant une éventuelle inscription ou, le cas échéant, faisant état d’une absence d’inscription au FICP.