Comme le dit si bien le dicton “on a qu’une occasion de faire bonne impression”. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit d’un entretien d’embauche pour lequel vous ne serez certainement pas le seul candidat à être reçu.

Qu’il s’agisse d’un stage, d’une alternance, d’un premier ou d’un énième emploi, l’enjeu reste le même : se démarquer et être pris !

Alors, comment bien préparer son entretien d’embauche et s’assurer de faire la meilleure impression à vos recruteurs ? La réponse dans cet article.

1. Se renseigner sur l’entreprise et adapter son CV

Si vous avez décroché un entretien, c’est que votre CV a déjà retenu l’attention. Mais vous ne serez certainement pas le seul candidat à être vu en entretien, alors que faire pour convaincre définitivement l’entreprise de vous recruter ?

Tout d’abord, renseignez-vous sur cette dernière !

Si beaucoup y pensent, pas tous les candidats ne le font de la bonne manière.

Explication :

Se renseigner sur l’entreprise n’a pas pour but de simplement retenir sa date de création ou le nom de l’arrière grand-père qui l’a créée ! Ce que veulent avant tout les employeurs c’est que vous compreniez les valeurs de l’entreprise, que vous réussissiez à cerner les besoins qui la mènent à ouvrir un poste ou à rechercher un nouveau collaborateur.

Pour ce faire :

  • Relisez l’annonce postée, notez les mots-clés sur le profil recherché pour les ressortir au moment de l’entretien,
  • De la même manière, notez ce qui vous semble pertinent sur le site web, notamment si vous y trouvez une rubrique “notre mission” ou “nos valeurs”,
  • Ne vous contentez pas du site internet de l’entreprise ! Consultez ses réseaux sociaux pour savoir comment elle communique, sur quel ton ? Plutôt formel ou décontracté ? Adoptez ensuite le même ton le jour de l’entretien (attention si le ton est décontracté, il ne s’agit pas de poser les pieds sur la table ou de faire une tape sur l’épaule du recruteur !),
  • Faites des recherches sur Google. Pourquoi ? Internet regorge d’informations précieuses. Pensez, par exemple, à consulter les articles de presse dédiés à l’entreprise pour connaître son actualité.

Enfin, si on ne vous le spécifie pas et qu’il y ait de grandes chances que votre recruteur ait déjà imprimé votre CV, ne venez pas les mains dans les poches !

Pour montrer votre sérieux, imprimez un CV à amener le jour J. Si vous voulez réellement faire la différence, rien ne vous empêche de télécharger un modèle de CV simple, puis de le modifier en fonction. Inspirez-vous de toutes les informations pertinentes glanées sur le web pour adapter votre CV à l’entreprise : mettez en avant certaines de vos compétences en fonction, etc.

2. Les questions les plus courantes

Un conseil qui revient souvent mais qui doit toutefois être nuancé est de se préparer aux éventuelles questions du recruteur.

Un bon candidat est un candidat bien préparé, certes. Ceci étant dit, certains vont vouloir anticiper les questions du recruteur, dont la fameuse : “Quelles sont vos principales qualités et vos plus grands défauts ?”. C’est alors qu’ils vont piocher dans les réponses trouvées sur internet dont la plus répandue “mon plus grand défaut est que je suis perfectionniste”. Si la réponse n’est pas mauvaise en soi, elle sonne faux dès lors que tous les candidats la prononcent en entretien !

D’une part, les recruteurs posent de moins en moins cette question, d’autre part, s’ils la posent, c’est en espérant des réponses plus honnêtes. Trouvez donc des défauts qui vous correspondent réellement et accommodez-les. Faites cependant preuve de bon sens et n’allez pas vous tirer une balle dans le pied avec un “je suis flemmard” ou “je ne suis pas ponctuel” !

Nos conseils :

  • Préparez-vous aux éventuelles questions en vous mettant à la place de l’employeur. En identifiant les besoins de l’entreprise, vous saurez quelles questions risquent de vous être posées,
  • Gardez une part de spontanéité : les recruteurs ont tendance à sentir lorsqu’un candidat récite des phrases toutes préparées, restez donc détendu et prenez le temps de répondre posément pour vous assurer plus de naturel,
  • Si vous souhaitez vous préparer, demandez à une personne de votre entourage de vous faire passer un entretien le plus spontanément possible.

Elle aura peut-être des questions auxquelles vous n’aurez pas pensé !

3. Les choses auxquelles on ne pense pas toujours

Si l’on prévoit tous notre tenue pour le jour de l’entretien, d’autres détails (qui n’en sont pas réellement), peuvent faire la différence :

Préparez votre trajet : S’il y a bien un jour où il faut se montrer prévoyant, c’est le jour d’un entretien d’embauche. Le jour J, aucun embouteillage ou changement d’horaire d’une ligne de train ou de bus ne pourra justifier votre retard ; on vous demande d’anticiper au mieux pour être à l’heure.

Comment ?

  • Recherchez l’itinéraire jusqu’au lieu de l’entretien sur une map, pensez à utiliser citymapper si vous habitez dans une grande ville.
  • Partez bien avant le temps estimé pour le trajet
  • Si vous prenez les transports, n’attendez pas le dernier bus ou tram mais et montez plutôt dans le précédent

Enfin, le diable se cachant dans les détails, ne négligez rien : poignée de main, posture, sourire, etc. Chaque détail pourra, en effet, jouer en votre faveur ou en votre défaveur.