Avec la digitalisation, les entreprises ont développé de nouveaux leviers de communication. Connu pour être plus économique que le marketing traditionnel (publicité radio, télévision, etc.), le marketing digital représente une part de plus en plus importante des investissements en communication des entreprises. Dans cette course au digital, un levier marketing est désormais oublié ou sous-estimé : l’objet publicitaire. Ce dernier a pourtant fait ses preuves et présente de nombreux intérêts, dont deux principaux : fidéliser et faire parler !

1. Les limites du “tout digital”

Le baromètre 2020 Hootsuite – We are social révèle que l’internaute moyen passe 6 heures et 43 minutes de sa journée en ligne, soit plus de 100 jours de connexion par an ! À la lecture de ces chiffres il est aisé de comprendre l’intérêt grandissant des entreprises pour le digital, leur but étant d’aller “chercher le consommateur” là où il se trouve. C’est ainsi que l’emailing est aujourd’hui considéré par 81% des PME comme leur principal canal d’acquisition et de rétention de clients.

Toutefois, si l’emailing, et, plus généralement, le marketing digital présentent de nombreux avantages, ils ont aussi leur limite. Dans le cas de l’emailing, lorsque celui-ci est mal maîtrisé, il peut devenir inefficace voire nuire à l’image de votre entreprise, lorsque le consommateur, lassé, le perçoit comme du spam.

2. Recréer du lien grâce aux objectifs publicitaires

Avec internet, nous avons vu apparaître des entreprises dites Pure Player. Il s’agit d’entreprises uniquement présentes en ligne. Or, depuis quelques années déjà le 100% digital montre ses limites avec un manque de lien réel qui nuit à l’image des Pure Players. Le besoin de recréer ce lien se fait ressentir et, parmi les leviers du marketing traditionnel, l’objet promotionnel suscite à nouveau l’intérêt.

Une enquête CSA Research/2FPCO met en évidence que la publicité par l’objet est vecteur d’une image sympathique pour 89% des personnes et qu’il fidélise à 77%.

Il est également conservé dans 86% des cas. Comme le rapporte cet article sur l’objet en tant que média de communication, les campagnes d’emailing offrent un taux de clic très bas, entre 0,8 et 3%, il est donc aisé de saisir l’avantage qu’offre l’objet publicitaire.

3. Fidéliser sa clientèle

Au-delà de la conquête de nouveaux clients, la rétention est un des enjeux clés des entreprises. Au cœur des stratégies marketing, le digital fidélise grâce aux réseaux sociaux et, encore une fois, grâce à l’emailing. Si l’intérêt des outils digitaux n’est pas remis en question dans la stratégie de fidélisation, l’objet publicitaire intervient en complémentarité.

En effet, un objet publicitaire vient matérialiser la relation privilégiée entre l’entreprise et son client. Ce dernier se sent valorisé, récompensé pour sa fidélité et cela renforce son adhésion à la marque.

Une étude menée par le PPAI (Promotional Products Association International) donne les émotions qui reviennent le plus lorsqu’un consommateur reçoit un objet promotionnel. Si les émotions sont toutes positives, les principales sont : “heureux” (71%), “intéressé”  (52%), “reconnaissant” (46%) et apprécié (43%).

Enfin, souvent utile et esthétique, l’objet publicitaire présente également l’avantage d’offrir un bon retour sur investissement :

  • De par sa portée : 50% des consommateurs déclarent être en contact avec des objets publicitaires la plupart du temps
  • De par la durée d’exposition : 81% des consommateurs conservent l’objet plus d’un an
  • La profondeur d’exposition : quand un consommateur estime ne plus avoir besoin de l’objet, il le donne dans 8 cas sur 10

Pour vous garantir une communication réussie, pensez donc marketing 360° en intégrant l’objet publicitaire à vos campagnes.