Le deepfake est bel et bien une réalité au Canada, faisant déjà plusieurs victimes depuis l’été 2023. Avec des pertes s’élevant à des dizaines de milliers de dollars pour certaines victimes.

En 2022, les renseignements canadiens ont publié un avertissement sur les deepfakes, les qualifiant de « menace importante pour la sécurité nationale ».

L’avertissement souligne que les deepfakes peuvent être utilisés pour diffuser de fausses informations, manipuler les opinions publiques et même pour commettre des crimes.

Les entreprises de cryptomonnaies : les cibles préférées des fraudeurs

Ces dernières années ont vu la démocratisation des cryptomonnaies. Chaque année, le nombre d’utilisateurs ne cesse d’augmenter. Utilisées dans de nombreux domaines, les cryptomonnaies sont réputées pour leur fiabilité grâce à la technologie blockchain. Toutefois, cela n’empêche pas les investisseurs d’être exposés à des tentatives de piratage ou d’hameçonnage.

Pour faciliter la compréhension de leur utilisation par le plus grand nombre, mais aussi pour aider les utilisateurs à sécuriser leurs transactions, des revues en ligne sortent des crypto actualités. Malgré cela, les fraudeurs continuent de prendre pour cibles les investisseurs, notamment ceux qui débutent sur le marché, mais aussi les entreprises de cryptomonnaies. Ils utilisent plusieurs stratégies pour réussir leurs coups, notamment le deepfake.

Mais qu’est-ce qu’un deepfake ? Connu également sous le terme hypertrucage, il s’agit d’une technologie qui utilise intelligence artificielle pour créer des trucages vidéos ou audios en substituer un visage (ou une voix) à un autre de façon très réaliste. Le plus souvent, ce sont les visages et les voix de personnalités célèbres qui sont ciblées.

Elon Musk, le milliardaire à la tête de Tesla, de SpaceX et du réseau social X est aujourd’hui l’appât préféré des fraudeurs depuis que Tesla a annoncé l’achat de bitcoins pour une valeur de 1,5 milliard US en février 2021.

Par ailleurs, la même année, il a littéralement fait exploser la valeur du dogecoin, en indiquant que la cryptomonnaie pourrait servir à payer un billet dans l’espace. À cause de cela, des vidéos fakes du milliardaire promettant un rendement de 30 % par jour, ou deux bitcoins en échange d’un seul circulent sur tout le net. Aux États-Unis, ces vidéos ont fait 7 000 victimes d’investissements frauduleux.

Au Canada, particulièrement au Québec, l’autorité des marchés financiers (AMF) a fait un avertissement officiel après l’hypertrucage de la voix d’une journaliste faisant la promotion d’un site de jeu en ligne qui promet un gain à chaque mise.

Quels sont les impacts d’une fraude financière sur les entreprises de crypto ?

Les entreprises de crypto sont particulièrement vulnérables aux deepfakes, car elles sont basées sur la confiance et la crédibilité. Les deepfakes peuvent être utilisés de différentes façons pour nuire aux entreprises de crypto :

Diffusion de fausses informations

Les fraudeurs utilisent les deepfakes pour créer de fausses vidéos ou des images d’un PDG d’une entreprise de cryptomonnaie faisant des déclarations fausses ou trompeuses. Ces vidéos ou images sont ensuite partagées sur les réseaux sociaux ou sur d’autres plateformes en ligne. Bien entendu, cela peut entraîner une perte de confiance des investisseurs dans l’entreprise.

Manipulation des marchés

Dans ce cas de figure, le PDG annoncerait une nouvelle importante, par exemple un partenariat ou un investissement majeur. Ces vidéos ou images peuvent ensuite être utilisées pour manipuler les marchés. Cela peut entraîner une hausse ou une baisse artificielle des prix des cryptomonnaies.

Attaques contre les infrastructures

La deepfake montre la vidéo ou l’image d’un employé d’une entreprise de cryptomonnaie donnant accès aux systèmes informatiques de l’entreprise. Cet accès peut ensuite être utilisé pour voler des données ou des fonds.

Dans tous les cas, les deepfakes ont plusieurs impacts sur une entreprise de crypto :

  • Perte de clients, car ils n’ont plus confiance à la société
  • Mauvaise réputation et image de marque de l’entreprise : le vol de données peut porter atteinte à la réputation d’une entreprise de cryptomonnaie vis-à-vis des clients et des autres parties prenantes.

Comment ne pas tomber dans le piège des arnaqueurs ?

Malheureusement, l’intelligence artificielle est une arme à double tranchant. Si elle facilite le quotidien des professionnels, elle peut aussi causer leur perte si elle est utilisée par les mauvaises personnes.

Pour se prémunir des deepfake, les entreprises de cryptomonnaies peuvent prendre certaines mesures :

  • Éduquer les employés et les investisseurs sur les dangers des deepfakes
  • Mettre en place des processus de vérification des informations
  • Investir dans la technologie de détection des deepfakes

Toutefois, les deepfakes sont une technologie en constante évolution et il est probable que dans les années à venir, elles deviennent plus difficiles à détecter. Les renseignements canadiens s’informent constamment sur la question pour garantir la sûreté nationale.

Suivre régulièrement les alertes et les avertissements communiqués par eux permet aux entreprises de cryptomonnaies de limiter les risques, voire de les éviter.