Actualité social-rh

Compte individuel de formation : l'idée progresse

Publié le 28/11/2013 - Modifié le 10/09/2012

Compte individuel de formation : l'idée progresse

Le gouvernement réfléchit à un compte individuel de formation, pour que les droits de formation d'un salarié soient valables tout au long de sa vie.

Le lancement de ce chantier vient en effet d'être confirmé par Thierry Repentin, le ministre délégué à la formation professionnelle.
L'objectif de ce nouveau dispositif vise à conférer des droits spécifiques de formation à la personne, indépendamment de son statut, et restant valable tout au long de sa vie.

L'idée, présente dans le programme présidentiel de François Hollande, avait été également évoquée par Jean-Marc Ayrault lors d'un colloque récent.

Pour le gouvernement, ce nouveau compte individuel permettrait d'éviter la remise à zéro des compteurs du droit individuel à la formation (DIF) actuellement existant qui, de plus, enferme l'utilisation des acquis dans une période de 6 ans.
Il devrait également permettre de pourvoir « une formation initiale différée » pour les jeunes ayant quitté le système scolaire sans qualification.

Ce projet est également soumis à la réflexion du Conseil National de la Formation Professionnelle Tout au Long de la Vie (CNFPTLV), qui doit remettre un rapport sur le sujet au premier trimestre 2013 au gouvernement.

Il sera également mis sur la table lors des rencontres prévues avec les partenaires sociaux avant fin septembre, dont l'objectif déclaré est, entre autres, d'améliorer l'accès des demandeurs d'emploi et des jeunes à la formation professionnelle.

Cet objectif étant prioritaire, selon le gouvernement, puisque seuls un peu plus de 9 % des chômeurs étaient en formation à fin décembre 2012, selon une étude récente de la Dares.

Tout cela s'inscrit dans la réforme de la formation professionnelle réclamée de plusieurs côtés du fait de sa complexité et son inefficacité malgré les 30 milliards dépensés, rien qu'en 2009, sur le sujet.