Actualité rentabilite-gestion

Le PEA-PME, un succès avant l'heure ? Une tendance qui se dessine et qui constitue une bonne nouvelle pour les PME

Publié le 28/11/2013 - Modifié le 24/10/2013

Le PEA-PME, un succès avant l'heure ? Une tendance qui se dessine et qui constitue une bonne nouvelle pour les PME

Comme nous l'écrivions récemment, le projet de loi de finances 2014 instaure le PEA-PME : celui-ci bénéficiera d'une exonération totale d'impôt si aucun retrait ou rachat n'est fait avant 5 ans.

Il sera par contre plafonné à 75 000 euros contre 150 000 pour le PEA. Son champ d'investissement : les actions et autres titres émis par les PME et ETI, ainsi que les Fonds Communs de Placement investis à 75% en titres émis par les PME et ETI, dont au moins 50% d'actions.

Les « gros patrimoines » prêts à investir
C'est ce que confirme un observatoire réalisé par l'IFOP auprès des clientèles patrimoniales (plus de 30 000 euros hors patrimoine immobilier).

Il en ressort que 65% des sondés seraient prêts à diversifier leurs placements vers le PEA-PME. Un score qui grimpe à 75% pour les clientèles possédant déjà un PEA classique. Rappelons que le cumul PEA et PEA-PME est en effet permis, sous réserve des plafonds précités.
Voilà qui est de bon augure avant l'entrée en vigueur du PEA - PME au 1er janvier 2014.

Retour en grâce des investissements en actions
Cet engouement avant l'heure pour le PEA-PME traduit une confiance retrouvée par cette clientèle patrimoniale pour les actifs dits « risqués ». En effet, 39% des sondés estiment le moment opportun pour investir dans les actions.

Le bon comportement des indices boursiers depuis début 2013 n'y est probablement pas étranger.
Mais ce qui est nouveau, et bénéfique pour vos entreprises, c'est que les intentions d'investissements se portent dorénavant vers les PME et les ETI plutôt que les champions du CAC40.

A lire également : http://www.comptanoo.com/c2/financement/le-peapme--du-super-pour-assurer-le-financement-des-pme-et-booster-le-pea-ordinaire_11981