Actualité innovation

Impression 3D : la plasturgie s’engage dans cet enjeu stratégique

Publié le 04/07/2016 - Modifié le 10/01/2017

Impression 3D : la plasturgie s’engage dans cet enjeu stratégique

Labellisée Industrie du futur dans le programme gouvernemental Technologies 2020, l’impression additive (3D) est un enjeu majeur pour les PME de la plasturgie.

C’est une affaire de plasturgiste !

 
Cette exclamation, formulée à maintes reprises par les responsables de la Fédération de la Plasturgie et des Composites, sonne comme un cri de ralliement à l’attention des PME du secteur.
Joignant l’initiative à la parole, l’organisation professionnelle a lancé un programme « In3D » pour amorcer le mouvement sans attendre.
L’un des objectifs est bien sûr d’aider les PME de la plasturgie à s’approprier rapidement cette nouvelle technologie. Car, pas question de laisser d’autres intervenants prendre l’initiative sur un marché prometteur pour lequel la plasturgie a toute légitimité.
 

En quoi consiste le projet Initiative 3D (ou In3D) ?

 
Il s’agit de développer des solutions pilotes pour se mettre rapidement en capacité de répondre à la demande croissante en 3D, avec des solutions innovantes et opérationnelles.
Avec l’appui de l’Alliance Industrie du Futur, la Fédération souhaite identifier les compétences et méthodes liées à l’impression 3D, qui peuvent permettre de bâtir un référentiel de formation qualifiante dans le domaine. 
Cette définition du niveau et du périmètre de formation associera des entreprises pour intégrer leurs besoins et attentes à chaque étape (CAO, méthodes, production, maintenance …). Un des principaux enjeux identifiés est la montée en compétence des techniciens de production, mais d’autres enjeux se révèleront progressivement.
 

Un programme d’accompagnement pour les PME

 
Le Centre Technique Industriel dédié aux plastiques et composites, IPC, a été mandaté pour la construction et la mise en œuvre du programme Starter Pack 3D, dédié aux PME, avec les missions suivantes : information, veille, boîte à outils pour l’aide à la décision et l’accompagnement en matière d’impression 3D. L’action a d’ores
et déjà démarré avec la réalisation d’une vaste enquête terrain auprès de 300 entreprises industrielles françaises.
Parallèlement, en collaboration avec l’INPI, le syndicat Allizé Plasturgie prépare un livre blanc pour sensibiliser les industriels aux enjeux de la protection industrielle. La sécurité des échanges, la responsabilité de la fabrication et la protection des fichiers numériques et des objets créés, est en effet un enjeu sensible dans cette nouvelle industrie.
 

Une démarche exploratoire soutenue par des partenaires

 
Sous le label Fablab Inside, un groupe de PME vient d’être constitué pour s’approprier l’impression 3D et valoriser ce levier technologique via la mise en place d’un fablab intégré. 
 

Le projet, porté par Plasti-Ouest, a reçu le soutien partenarial de Groupama

 
Fablab Inside fonctionnera pendant 9 mois comme un lieu de co-développement et de co-innovation avec les entreprises, leurs partenaires et clients, et permettra de définir les choix technologiques, le modèle marketing et le mode d’animation.
Pour plus d’informations, cliquez ici.