Actualité innovation

Les PME à l'ère de Windows 10

Publié le 15/09/2015 - Modifié le 15/09/2015

Les PME à l'ère de Windows 10

Les responsables nationaux de Microsoft ont fait savoir récemment que 1,5 millions de terminaux en entreprise tournaient déjà sous Windows 10.

Succès ou opération de com' ?

Les 2 certainement. Les dirigeants de Microsoft peuvent raisonnablement se réjouir. Un tel déploiement après seulement 2 mois de lancement de « Windows 10 Enterprise », est un niveau d'adoption sans précédent dans le milieu professionnel.

Pour autant les acteurs de Microsoft se savent attendus sur la capacité à faire évoluer en souplesse leur OS (Système d'exploitation).

Les dirigeants du géant de l'informatique en France ont notamment expliqué avoir écouté les points de vue leurs clients entreprise, et avoir travaillé activement sur une manière de fournir une information sur ce qui évoluera et sur les nouvelles possibilités et nouvelles valeurs ajoutées futures.

Windows fonctionnerait en mode SaaS

Avec Windows 10, Microsoft vise un OS plus souvent mis à jour, en suivant le modèle du SaaS (Software as a Service).

Jusqu'alors nous connaissons les fameux « packs » venant ajouter de nouvelles fonctionnalités tous les 2 ou 3 semestres. Microsoft propose désormais des mises à jour en mode « Windows as a service ». Concrètement il  s'agit de mises à jour régulières que les entreprises ont le choix d'adopter ou non, selon les logiques de compatibilité à date avec leurs autres applications (logiciels de paye, matrices d'organisation, … ).

Des mises à jour à rythmes différenciés

Pour parer à ces situations de non compatibilité temporaire, Microsoft prévoit plusieurs branches (« branch » pour reprendre le terme exact utilisé).

La « current branch » (CB), la plus à jour en termes de nouvelles fonctionnalités, bénéficiera de mises à jour qui seront poussées par « Windows Update » tous les trois ou quatre mois.
La « current branch for business » (CBB) est, comme son nom l'indique, une branche plutôt pensée pour les entreprises. Cette branche va leur permettre de disposer de 8 mois de délai pour déployer les dernières nouveautés.

Enfin, la « long term servicing branch » (LTSB) ne fournira que les correctifs de sécurité, et pas les nouvelles fonctionnalités. En suivant cette branche, les utilisateurs disposeront d'un système très stable, qui n'évoluera pas, et ne demandera donc pas de développer ou redévelopper les applications pour qu'elles s'adaptent. Son cycle de vie pourra s'étendre sur dix ans.

Les responsables de Systèmes d'information (SI) en entreprise qui ont connu de précédents déploiements d'un nouvel OS sous configuration Windows apprécieront cette souplesse à n'en pas douter.