Actualité innovation

Le e-commerce a ses stratégies

Publié le 10/06/2015 - Modifié le 10/06/2015

Le e-commerce a ses stratégies

Avec un marché qui devrait dépasser les 60 Milliards d’euros en 2015, le e-commerce est en constant développement. Comment en profiter ?

Optimiser un site web pour le e-commerce

Au-delà des techniques aujourd’hui globalement maitrisées qui sont celles de l’optimisation des contenus, du référencement naturel sur les moteurs de recherche ou encore de l’inbound marketing pour créer des messages qui vont dans le sens du vécu des internautes, un site de e-commerce se doit de respecter certaines règles pour se développer.
 
La segmentation fine des clients à partir de leur expérience vis-à-vis des produits proposés en ligne, la proposition d’un parcours en ligne cohérent avec un panier d’achat, la réservation, la commande et le paiement en ligne, sont des incontournables d’un bon site de e-commerce.

Le e-commerce, une stratégie globale

En-dehors d’une pré-sélection, d’un pré-choix, nombre de clients ont besoin d’un vécu concret avec le produit, de le voir, le sentir, le toucher en magasin.
 
Le e-commerce doit donc aussi s’appuyer sur des points de vente qui sont à la fois des show-rooms et des points de concrétisation de l’expérience produit.
 
Une stratégie globale doit capitaliser sur un ensemble de points de contact : le site web, les points de ventes, mais aussi des événementiels ponctuels organisés par exemple en street-marketing avec des distributions d’échantillons ou encore la participation à des foires et manifestations spécialisées.

Le e-commerce progresse partout

En 2015, le made in France a la cote : les produits issus de l’artisanat français sont à l'honneur et représentent d’ores et déjà un marché substantiel, laissant présager une marge de progression importante dans le secteur de la vente en ligne.
 
L'équipement de la maison, longtemps à la traine, est aujourd'hui en train de s'imposer dans la vente en ligne même si l’importance des montants d’achats lui confère une chaîne de conversion plus longue.
 
La culture, les médias et le divertissement connaissent également une forte progression de vente en ligne, avec 2 facteurs prépondérants : le prix et la disponibilité.
 
Enfin le secteur de l'alimentaire, progresse constamment grâce à aux services de livraison à domicile proposés par les chaines de distribution.

Une chaîne de « conversion » qui s’allonge

Parallèlement à ce développement de la vente en ligne, la chaîne de conversion (de la recherche en ligne à l’achat) a tendance à s’allonger. Les acheteurs en ligne, qui n’ont jamais été facile à fidéliser, consultent en moyenne 5 sites avant de finaliser un acte d'achat. Si on rajoute à cela la tendance à utiliser son mobile pour faire des recherches et son fixe pour finaliser une commande, il devient très délicat de « tracker » (suivre leurs consultations) correctement ses visiteurs. 
 
Le circuit de « conversion » court allant de l’e-mailing ou du référencement naturel à la page d’accueil, puis vers la page d’atterrissage sur l’offre, puis dans le panier client, puis vers la commande et/ou le paiement en ligne, n’est plus le modèle le plus courant.
 
Il faut y intégrer le passage par des avis de consommateurs en ligne, des forums de discussion, des comparateurs en lignes, etc.

L’importance de l’e-réputation

Le client est devenu exigeant, voire méfiant, et se renseigne abondamment avant de décider d’un achat, et ce quelque soit le secteur concerné. Il devient quasi indispensable de mettre en place sur le site, et aussi sur des sites portail réputés, les avis consommateurs.
 
Bien sûr, il est primordial avant tout de pouvoir tenir toutes les promesses faites en ligne (délais, qualité, service) pour soigner son e-réputation. 
 
 
+ En tant que chef d’entreprise de TPE et PME, Groupama est à votre disposition pour :
  • vous informer précisément sur vos besoins de protection pour votre entreprise, vos salariés ou pour vous-même,
  • vous proposer une solution conforme à la réglementation et adaptée à la situation de votre entreprise,
  • vous aider à gérer au mieux la protection de votre entreprise,
  • vous conseiller sur votre propre protection sociale et celle de vos salariés.

 


Vous avez une question ? N'hésitez-pas à nous contacter.
Nos conseillers sont à votre disposition pour répondre à vos demandes.

Cliquez ici