Actualité innovation

"Osez l'Innovation", le nouveau guide pratique de l’innovation pour les PME

Publié le 28/11/2013 - Modifié le 23/04/2013

"Osez l'Innovation", le nouveau guide pratique de l’innovation pour les PME

Avec son guide "Osez I'innovation", les dirigeants de PME sont plus que jamais incités et accompagnés par la DGCIS dans leurs projets innovants

En premier lieu, le guide intitulé "Osez l'Innovation" définit ce qu'il faut entendre par innovation services. Selon lui, elles revêtiraient 4 formes différentes :

1. l'innovation par la « promesse clients » : c'est-à-dire la proposition de services qui jusqu'ici n'étaient pas rendus. Par nature, cette promesse étant nouvelle il y a un gros effort marketing pour la faire connaître,

2. l'innovation par amélioration du processus : il s'agit ici d'apporter davantage de valeur ajoutée aux clients, comme une livraison plus rapide, une meilleure qualité de contenu, un coût diminué…. On est là dans le domaine matériel ou technologique,

3. L'innovation par le « business model » : la nature du service ne change pas mais par exemple le mode de rémunération évolue. L'exemple donné est celui de l'utilisation de la publicité grâce à une bonne présence en ligne,

4. l'innovation par le mode d'administration du service qui améliore l'ergonomie et "l'intelligibilité" de l'offre : boutiques en ligne au lieu de boutiques physiques, relations clients améliorées avec notamment l'exploitation de leurs retours.

Cette phase d'identification de l'innovation visée, le guide met en avant 6 leviers incontournables et décisifs pour mener à bien son projet :

• levier 1 : le capital humain par la détection des compétences disponibles en interne ou en externe pour le développement technique ou commercial recherché,

• levier 2 : le management de l'innovation c'est-à-dire l'orientation et le suivi de la recherche en interne comme en exploitation de la veille permanente externe,

• levier 3 : la relation client qui doit rester la préoccupation constante tout au long du processus. Concrètement cela passe par une réinjection continue des données les concernant aux différentes phases du processus,

• levier 4 : savoir utiliser les partenaires et les réseaux, notamment au sein des Chambre de Commerce et d'Industrie qui proposent des programmes et des dispositifs qui permettent de bénéficier de diagnostic à 3 ans par exemple,

• levier 5 : la protection de la propriété intellectuelle qu'il ne faut négliger ni au départ, par des recherches d'antériorité par exemple, ni en cours de réalisation par le dépôt le plus rapide possible des brevets et des marques pour éviter tout pillage de vos efforts,

• levier 6 : le financement c'est-à-dire, plus précisément, le mode de financement choisi entre l'autofinancement, le recours à la dette l'augmentation de fonds propres tout en sachant que c'est souvent un mix des 3 qui devra être retenu. Bien entendu il est de la responsabilité première des dirigeants de veiller à ce que l'équilibre financier de l'ensemble du projet garantisse la solvabilité et la rentabilité pour l'entreprise.

Ce guide est disponible ici.