Pret professionnelComparateur pret professionnel
Actualité financement

Trouver le bon crédit en cas de trésorerie délicate

Publié le 25/03/2015 - Modifié le 25/03/2015

Trouver le bon crédit en cas de trésorerie délicate

Votre trésorerie est en berne ? Une difficulté à analyser mais que vous pouvez surmonter avec différentes solutions de crédits.

Les différents crédits de trésorerie

Les deux solutions le plus largement répandues sont la facilité de caisse et le découvert bancaire autorisé.

Dans les 2 cas, il s'agit de crédits à court terme qui autorisent le fonctionnement débiteur du compte bancaire.

La facilité de caisse et le découvert autorisé sont en général accordés aux entreprises dont la structure financière est saine, mais qui doivent faire face à des besoins de trésorerie limités dans le temps et limités dans leur montant.

Les banques ne demandent généralement pas de garantie particulière, mais n'accordent ce type de crédit de trésorerie qu'après une certaine période d'observation du fonctionnement du compte de l'entreprise qui les sollicite.

Comment fonctionne la facilité de caisse ?

Son rôle est de permettre de couvrir les décalages ponctuels et limités dans le temps entre des dépenses et des recettes, ces décalages faisant partie du fonctionnement normal de l'entreprise (décalage entre coût de l'approvisionnement et paiements clients par exemple).

En accordant cette facilité de caisse, la banque autorise que votre compte soit débiteur sur une durée limitée par période (XX jours par mois ou par trimestre), sachant que votre compte doit être créditeur au minimum 15 jours par mois.

En demandant que le compte redevienne périodiquement créditeur, la banque s'assure que la différence qui résulte entre fonds de roulement et besoin en fonds de roulement, ne doit soit durablement négative, car cela voudrait dire que votre structure financière est insuffisante, et qu'il ne s'agit donc plus simplement d'un problème ponctuel de trésorerie.

La contrepartie financière de la facilité de caisse, est le versement d'intérêts proportionnels aux montants débiteurs et à la durée du découvert.

Comment fonctionne le découvert autorisé ?

La fonction du découvert autorisé est de couvrir le décalage de temps entre dépenses et recettes relevant du cycle d'exploitation qui caractérise l'activité de l'entreprise (décalage souvent dû à la régularité des charges fixes confrontée à la saisonnalité des ventes par exemple).
Dans ce cas de figure, le compte peut être débiteur pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois sans interruption.

L'autorisation de découvert autorisé est généralement formalisée par un contrat écrit précisant les conditions d'utilisation : durée, montant (déterminé par les besoins d'exploitation) et taux d'intérêt à percevoir par la banque.

Généralement les décomptes sont trimestriels et les agios (intérêts) font l'objet d'une facturation détaillée.

Le contrat d'autorisation de découvert ne comporte pas forcément de terme, mais la banque va être vigilante et peut être amenée à résilier ce dernier, en observant un préavis de 2 mois, et en motivant précisément son choix.

Les banques sont en général très scrupuleuses afin de ne pas être accusées de financer sciemment des entreprises défaillantes.