Pret professionnelComparateur pret professionnel
Actualité financement

Les impayés souvent à l'origine des faillites d'entreprise

Publié le 03/10/2014 - Modifié le 02/10/2014

Les impayés souvent à l'origine des faillites d'entreprise

Depuis 2008, les défaillances d'entreprises augmentent régulièrement. En cause : la multiplication des impayés fragilisant les trésoreries. Compléments d'info.

Les impayés : facteur aggravant de la crise

Un récent rapport de l'INSEE pointe l'augmentation des faillites d'entreprises et tente d'en esquisser les causes. Et, contrairement à une idée reçue très répandue, ce ne serait pas la restriction des crédits des banques qui a (plus) fait plonger les entreprises mais plutôt l'allongement des délais de paiement et l'augmentation des impayés.

Plus de 25% des faillites s'expliqueraient par retard de paiement et les impayés. Les PME, plus touchées, ne sont pas toujours bien armées pour y faire face et sont donc les premières à risquer la faillite. L'étude révèle aussi que les secteurs les plus touchés sont la construction (46%), l'industrie (43%), les transports (35%) et le commerce de détail (27%).

Les impayés à la fois cause et conséquence

Il est difficile de déterminer précisément comment les entreprises auraient évolué sans la crise. Cependant les enquêteurs de l'INSEE estiment que la proportion d'entreprises ayant subi les effets de la crise jusqu'à la faillite est de plus de 40%.

Et dans le cercle vicieux de la crise l'allongement des délais de paiement et les impayés, ont joué le rôle d'accélérateur. De conséquence de la crise ils sont devenus causes premières dans les défaillances d'entreprise. Les études démontrent ainsi que seulement 1/3 des entreprises payent leurs fournisseurs dans les délais. A contrario ce sont donc 2/3 des entreprises qui sont habituées aux retards de paiement, voire aux impayés. Parmi ces mauvais élèves les études pointent les restaurateurs, les tenants de café, les transporteurs et le secteur de l'agroalimentaire.

La nécessité d'une politique de recouvrement

Une entreprise, et à plus forte raison une PME, ne peut pas se permettre de risquer des impayés.
C'est pourquoi en tant que chef d'entreprise, il est indispensable d'agir de manière préventive en mettant en place une politique de recouvrement et un suivi permanent de la trésorerie.

La politique de recouvrement a pour but de mettre sous surveillance les créanciers dont les délais de règlement tendent à s'allonger, car c'est peut-être le signe avant-coureur d'un futur impayé. Bien souvent un recouvrement à l'amiable solutionne des situations et évite des frais de justice.
Nous aurons l'occasion dans un prochain article de développer les différentes étapes du recouvrement de factures.

Un arsenal de formalités existe pour cela, en attendant que les nouvelles dispositions de la Loi Hamon, instaurant des sanctions administratives pour les dépassements des délais de paiement, assorties de mesures de contrôle, produisent leur effet.

+ En tant que patron de TPE et PME, Groupama est à votre disposition pour :

• vous informer précisément sur vos besoins de protection pour votre entreprise ou pour vous-même
• vous proposer une solution conforme à la réglementation et adaptée à la situation de votre entreprise,
• vous aider à gérer au mieux la protection de votre entreprise
• vous conseiller sur votre propre protection sociale
 

 


Vous avez une question ? N'hésitez-pas à nous contacter.
Nos conseillers sont à votre disposition pour répondre à vos demandes.


Cliquez ici