Pret professionnelComparateur pret professionnel
Actualité financement

Bpifrance met le cap sur le financement et la trésorerie des PME

Publié le 27/02/2014 - Modifié le 27/02/2014

Bpifrance met le cap sur le financement et la trésorerie des PME

C'est l'orientation majeure que la Banque publique d'investissement s'est fixée pour 2014, en rappelant au passage qu'en 2013 l'organisme a déjà consacré 121 millions d'euros à l'investissement en capital en faveur des PME.

Mesure phare : le préfinancement du CICE

Le soutien aux petites et moyennes entreprises en manque de trésorerie ressort comme l'un des principaux axes de développement de l'organisme pour 2014. Une aide qui doit  passer notamment par le préfinancement du Crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE).
Bpifrance table sur un chiffre de 1,2 Milliard d'euros en 2014, en partant d'un engagement qui aura représenté 795 millions d'euros en 2013 auprès de 11 600 entreprises.

Une offre à valoriser en rencontrant les entreprises

Constatant que les problèmes de trésorerie ont atteint un niveau critique en 2013, les dirigeants de Bpifrance estiment qu'il est urgent de prendre contact avec les entreprises pour leur présenter leurs offres de financement et de mobilisation de créances. L'objectif affiché est de rencontrer 75000 entreprises en 2014 « car nous sommes une banque de porte-à-porte, et non une banque de guichet » s'attache à préciser un dirigeant de l'organisme.

Innovation et export ou la confirmation de 2 axes forts

Le soutien de Bpifrance aux PME doit notamment passer par leur développement à l'international. La banque publique prévoit de multiplier par deux le montant des prêts à l'export, pour atteindre 250 millions d'euros en 2014.  
L'organisme a aussi dévoilé le lancement de deux nouveaux prêts pour l'innovation. L'un, baptisé « prêt d'amorçage investissement », vise à permettre à une entreprise qui réalise une levée de fonds de recevoir de la part de Bpifrance un prêt pouvant atteindre 50% des fonds levés (dans la limite d'un plafond de 500 000 euros). Le second est une nouvelle forme de prêt à l'innovation qui vise à industrialiser les innovations pour accélérer les activités à l'export. Sa forme : un prêt à taux bonifié et garanti.
Très clairement, avec sa nouvelle stratégie pour les 3 années à venir, Bpifrance entend accélérer le mouvement de soutien en direction des PME pour les accompagner là où les Banques classiques ne les suivraient pas forcément (ou « forcément pas » devrait-on dire).