Pret professionnelComparateur pret professionnel
Actualité financement

Bourse : enfin une place dédiée aux PME et ETI !

Publié le 28/11/2013 - Modifié le 11/06/2013

Bourse : enfin une place dédiée aux PME et ETI !

Les entreprises en manque de financement peuvent désormais se tourner vers une place de marché spécialement créée pour elles : EnterNext. Nouvelle filiale de l'opérateur Nyse Euronext, EnterNext s'adresse aux sociétés dont la capitalisation boursière est inférieure à un milliard d'euros.

Attendu de longue date, le bras armé de Nyse Euronext, dédié aux PME et aux ETI, est enfin opérationnel. Davantage un service qu'une véritable place boursière, la mission d'EnterNext sera d'aider les petites et moyennes entreprises et les sociétés de tailles intermédiaires à l'échelle régionale, nationale et internationale, à lever des fonds.  Concrètement, le personnel dédié, une force commerciale d'une vingtaine de personnes, aura pour but d'informer les entreprises inscrites sur la meilleure manière d'entrer en bourse et de se financer sur les marchés et de mettre à leur disposition les outils adaptés.

Un projet ambitieux

Regroupant déjà les 750 entreprises cotées sur le marché réglementé, EnterNext s'est donné comme objectif d'admettre à la cote plus de 80 entreprises supplémentaires par an d'ici trois ans et de porter les capitaux levés par les PME et ETI à près de 12 milliards d'euros sur les trois prochaines années.

La bourse, quel intérêt ?

Les PME/ETI peinent de plus en plus à trouver de l'argent frais. Les banques sont de plus en plus frileuses à leur en prêter et les fonds propres de ces sociétés, surtout ceux des PME qui représentent pourtant 83% du PIB de l'Hexagone, se réduisent à peau de chagrin. Conséquence, difficile dans ces conditions de se développer. Recourir à la bourse pourrait donc leur permettre de se financer plus facilement.

Investisseurs, quel profil ?

Tous ceux qui recherchent de nouvelles opportunités pour placer leur argent. Une PME/ETI suscite généralement peu la confiance. Avec EnterNext, les investisseurs potentiels auront la possibilité de soutenir des entreprises auxquelles ils croient, d'autant que les sommes placées seront déductibles des impôts.

Quel prix pour les entreprises ?

À titre de comparaison, être coté sur Alternativa (bourse créée en 2007, agréée par l'AMF et qui soutient les entreprises de moins de 250 salariés et faisant moins de 50 millions de chiffres d'affaires) coûte près de 20 000 euros. Avec EnterNext, les PME et les ECI se verront également proposer un rabais de 50 % sur les frais de transactions et de 10 % sur les frais l'introduction en Bourse.

Quelle gouvernance pour EnterNext ?

Le président et le directeur général d'EnterNext n'ont pas encore été nommés. En revanche, on connaît la constitution du comité d'orientation qui sera composé notamment de Charles Beigbeder, le président de Gravitation, de Jorge Freire Cardoso, le directeur général de Caixa Banco de Investimento, de Louis Godron, le président de l'AFIC, de Sophie Langlois, la directrice générale déléguée de BIL Finance et de Jean-François Roubaud, le président de la CGPME.

Un projet à la hauteur ?

Les avis sur ce point sont partagés. Le budget d'EnterNext, 18 millions d'euros, sera-t-il suffisant ? Et puis qu'en sera-t-il des investisseurs prêts à s'engager sur des valeurs de taille limitée et plus risquées que la moyenne ? Reste que de nombreux observateurs se réjouissent de la création de ce dispositif. Les PME/ETI n'ont en effet jamais eu autant besoin d'élargir la palette de leur financement pour assurer leur croissance. Ce qui est sûr, c'est que le succès d'EnterNext sera mesuré par l'ampleur des capitaux levés par les PME/ETI.