Actualité export

Nouveau dispositif à l'export en faveur des PME

Publié le 01/10/2014 - Modifié le 03/10/2014

Nouveau dispositif à l'export en faveur des PME

Avec un système proche de l'assurance-crédit, BpiFrance veut revitaliser les exportations des PME. Coup de projecteur sur ce nouveau levier financier.

Un dispositif qui fonctionne comme une avance-export

Ce nouveau dispositif fonctionne sur le principe de mobilisation des créances. Plus concrètement les PME françaises exportatrices vont pouvoir apporter en garantie à BpiFrance leurs créances détenues à l'étranger, pour des montants moyens compris entre 3 et 5 millions d'euros. En échange, cette dernière leur ouvrira des lignes de trésorerie.

Fonctionnant sur le principe de l'assurance-crédit connu sur le territoire national, ce dispositif va permettre aux PME de disposer de moyens de trésorerie à court terme, tout en écartant les risques sur les délais de paiement qui sont endossés par BpiFrance et ses partenaires.


Autre dispositif à l'étude : le grand export

BpiFrance rouvre également le chantier des aides pour les PME qui visent l'export dans les pays lointains (qualifié de grand export).

La banque publique a constaté une carence dans ce secteur et veut combler ce manque en se penchant sur la création d'un « crédit export » ou « crédit acheteur ».
L'objectif est de financer les acheteurs tentés par des produits ou services issus de PME françaises, leur donnant ainsi un argument de poids pour boucler la vente.

C'est un système qui existe déjà pour des projets d'envergure et qui pourrait s'appliquer à des financements moyen terme (7 à 12 ans) pour des montants qui s'exprimeraient en dizaines de millions d'euros.

Les modalités juridiques et l'adossement à une garantie publique via la Coface sont encore à boucler pour ce dispositif qui verra le jour au mieux fin 2014.