Actualité export

L'Export, vecteur d'optimisme pour les PME

Publié le 08/09/2014 - Modifié le 08/09/2014

L'Export, vecteur d'optimisme pour les PME

C'est une étude de BPI France qui le montre : les patrons de PME présentes à l'export sont plus optimistes quant à leurs perspectives d'avenir et de croissance.

Croissance annoncée et effectifs stabilisés

Les dirigeants des PME qui exportent prévoient une croissance de 3% pour leur chiffre d'affaires contre seulement +0,3% pour la moyenne globale des PME en 2014. Globalement c'est déjà un relatif optimisme en regard des reculs estimés à -0,9% en 2013 et -0,3% en 2012.

En ce qui concerne les perspectives d'embauches, toutes entreprises confondues, l'étude de la BPI fait ressortir que les effectifs ont cessé de diminuer pour la première fois depuis la mi-2012, leur croissance dans les PME compensant leur baisse dans les TPE.

19% des PME annoncent une augmentation du nombre de leurs salariés par rapport à fin 2013. Une proportion qui monte à 27% pour les sociétés innovantes et actives à l'export. Toujours selon l'enquête BPI, les embauches devraient s'accélérer en 2015, les anticipations de créations nettes d'emplois augmentant avec la taille de l'entreprise.

L'export pour lutter contre la crise

Un enseignement qui ressort du baromètre semestriel réalisé par BPI France auprès de
4 000 dirigeants de PME.
L'embellie annoncée du chiffre d'affaire se confirme pour les patrons de PME innovantes et présentes à l'international.  La prévision de développement du chiffre d'affaires, d'embauches ou d'investissements est surtout positive pour les PME travaillant dans l'industrie et de manière générale les secteurs BtoB, les perspectives étant plus favorables pour les PME de 50 à 250 salariés que pour les TPE. Les secteurs du BtoC, du tourisme ou encore du bâtiment ont toutefois du mal à partager cet optimisme.

Comme pour mettre tout le monde d'accord, 31% de PME prévoient une baisse de leurs investissements pour 2014, contre 22% seulement qui anticipent une progression. Si le marché français vit des moments difficiles, l'export lui constitue une belle porte vers le développement et la croissance. Si vous en avez l'opportunité, lancez-vous !