Actualité commerce-marketing

L'e-facture tarde à s'imposer malgré des avantages évidents

Publié le 06/08/2014 - Modifié le 06/08/2014

L'e-facture tarde à s'imposer malgré des avantages évidents

Sur 1 100 PME interrogées, 28 % ont recours à l'e-facture. Et plus d'un tiers d'entre-elles gèrent entre 1 000 et 5 000 factures par an.

Moins d'une TPE/PME sur trois a recours à la dématérialisation de ses factures.

Les PME françaises ont du retard en matière numérique… Mais ce phénomène n'est pas spécifiquement français. En effet sur les quelques 150 milliards de factures produites mondialement par les entreprises, la part de la facturation électronique représente environ 5%.

… Malgré des avantages évidents

En effet, les avantages de l'e-facture sont convaincants à plus d'un titre : simplicité, traçabilité et gains de productivité. Néanmoins, l'utilisation des factures électroniques en France n'a toujours pas pris son essor. On peut expliquer ce retard et ce relatif désintérêt des entreprises pour l'e-facture par l'investissement technologique que nécessite ce procédé.

Néanmoins, on estime qu'un système de facturation électronique et automatisé permettrait de générer une économie entre 60 et 80% des coûts par rapport à une facture traditionnelle. De plus, la e-facture accroitrait le chiffre d'affaires d'une entreprise de 1 à 2%.  Au final, les coûts d'investissement dans l'e-facture seraient rentabilisés en une année.

Par ailleurs, lorsque la facturation électronique est utilisée, l'emploi le plus courant reste le PDF par e-mail pour 80% des sociétés alors que la valeur ajoutée d'une dématérialisation complète («machine to machine ») est bien plus intéressante : transmission de fichier structuré avec intégration automatisée dans le logiciel de gestion du destinataire, traçabilité des échanges fournisseur-client, rapprochement automatique de la facture avec le bon de livraison, stockage et archivage sécurisés, interopérabilité entre les plateformes du marché.

Enfin le concept de facturation électronique rentre parfaitement dans le cadre du Développement Durable de plus en plus développé dans notre environnement sociétal. A l'heure où les législations sur la réduction des déchets se développent, les entreprises peuvent-elles passer à côté de cette opportunité ?

L'e-facture n'a plus à prouver son utilité, il est dommage que son utilisation soit aussi limitée.