Actualité commerce-marketing

Marchés publics : une part importante pour les PME selon l'Observatoire des PME

Publié le 10/03/2014 - Modifié le 11/03/2014

Marchés publics : une part importante pour les PME selon  l'Observatoire des PME

Vos futurs nouveaux clients représentent 100 milliards d'Euros… peut-être que votre entreprise peut se positionner sur les prochains appels d'offres de votre Région ?

Dans son neuvième rapport annuel sur l'activité des PME, l'Observatoire des PME révèle la part importante d'activité due aux marchés publics, notamment ceux des collectivités territoriales. Le rapport souligne aussi le dynamisme de l'innovation des PME et ETI en 2012-2013.
 

Des indicateurs de rentabilité affectés par le ralentissement économique

Sur les 22 millions d'emplois salariés en France les PME et TPE représentent près de la moitié en 2012. Les PME ont réalisé, en 2012, un chiffre d'affaires de 616 Milliards d'euros et leurs exportations ont augmenté de 6% en 2012 contre 3,4% pour l'ensemble des exportations françaises.
Mais, sous l'effet du ralentissement économique de 2012 qui s'est poursuivi début 2013, leur rentabilité a globalement baissé, détruisant plusieurs dizaines de milliers d'emplois en 2012.

 

Emploi et défaillances d'entreprises : des disparités régionales

Le rapport pointe que 54% des emplois sont concentrés dans les 5 régions présentant le plus fort essor économique et démographique (Ile-de-France, Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d'Azur, Pays de la Loire et Nord–Pas-de-Calais). La situation économique a accentué ces disparités : les régions qui étaient déjà affectées par des taux de chômage élevés ont perdu davantage d'emplois.
Les défaillances d'entreprise ont continué de progresser dans la plupart des régions, sauf en Bretagne et en Franche-Comté où les dépôts de bilan ont diminué respectivement de 2% et 9%.
 

Des Stratégies Régionales d'Innovation (SRI) pour la compétitivité des PME

Dans le cadre de la nouvelle programmation européenne 2014-2020, les régions sont appelées à élaborer une « stratégie de spécialisation intelligente ». Compétitivité des PME, recherche et innovation sont les 3 axes auxquels les Régions auront pour vocation de consacrer des fonds structurels.
En corolaire, le rapport pointe un recul important de l'investissement en capital de près d'un tiers en 2012, plafonnant à 6,1 milliards d'euros.
Mais l'étude révèle aussi que l'innovation est malgré tout restée très dynamique chez les PME et ETI qui, dont les 18 milliards d'euros investis dans la R&D représentent les 2/3 de l'ensemble des entreprises.
 

Les marchés publics au secours de la rentabilité des PME

Représentant un volume de 100 Milliards d'euros en 2011, les marchés publics continuent à alimenter l'activité des PME et ETI. 43% du montant des marchés de l'Etat et 63% de celui des collectivités territoriales leur sont attribués. En nombre, les collectivités territoriales attribuent même près des deux tiers de leurs marchés à des PME dont 41% à des entreprises locales.
 

 

Etude sur l'évolution des stratégies régionales d'innovation (SRI) vers les stratégies de spécialisation intelligente (S3) - Séminaire du 5 juin 2013