Actualité assurance-prevention

Comment préserver vos revenus en cas de maladie ou d’accident

Publié le 06/10/2016 - Modifié le 06/10/2016

Comment préserver vos revenus en cas de maladie ou d’accident

Qu’avez-vous prévu en cas d’accident ou de maladie vous empêchant d’exercer votre activité ? Savez-vous ce que couvre vraiment le RSI dans ce cas ?

Une protection du régime de base minimale

Le régime de base des indépendants couvre uniquement les cas d’accident de travail avec arrêt total d’activité.
L’indemnité versée est égale à 1/730ème du revenu d’activité moyen (BNC ou BIC) des 3 dernières années civiles, dans la limite du plafond annuel de la sécurité sociale (PASS).

Plus concrètement, l’indemnité journalière est au maximum de 52,90 euros par jour, à condition d’avoir cotisé, sur la base des 3 années précédentes, pour un revenu professionnel moyen de 42 000 euros par an.
Un rapport revenu/cotisation/indemnisation qui n’est pas favorable quand on le regarde au cas par cas.

L’indemnité journalière RSI est versée à partir du 4ème jour en cas d’hospitalisation et du 8ème jour en cas de maladie ou d’accident du travail.

 

Le besoin : maintenir globalement le revenu

Pour compléter le dispositif du RSI et compenser totalement la perte de revenu consécutive à un accident ou une maladie, il existe des assurances privées.

Ces couvertures complémentaires de prévoyance ont plusieurs avantages :

  • elles visent à apporter une réponse globale pour compenser la perte de revenu, et ne font pas de distinction entre accident de la vie privé ou professionnelle ;
  • le niveau de couverture peut s’adapter au budget que le professionnel peut ou souhaite consacrer ;
  • la cotisation versée au titre de cette couverture de prévoyance est déductible du revenu professionnel dans le cadre de la Loi Madelin ;
  • en plus des indemnités journalières peuvent être prévues des dépenses spécifiques : adaptation de l’habitat, adaptation de l’outil de travail et/ou du véhicule (en cas d’invalidité).


Différents dispositifs existent, parmi lesquels le contrat Energie Prévoyance de Groupama, spécialement étudié pour les professionnels indépendants. Votre conseiller en assurances professionnelles vous en aura sûrement parlé. Si ce n’est le cas, ou si vous hésitiez encore, un conseil : sollicitez-le à ce sujet sans tarder.

 


Vous avez une question ? N'hésitez-pas à nous contacter.
Nos conseillers sont à votre disposition pour répondre à vos demandes.

Cliquez ici