Actualité assurance-prevention

Contrats Madelin : en cas de coup dur et pour faire des économies d'impôt

Publié le 21/03/2014 - Modifié le 21/03/2014

Contrats Madelin : en cas de coup dur et pour faire des économies d'impôt

Votée il y a 20 ans, la loi Madelin garde tout son intérêt aujourd'hui. Si vous êtes travailleur non salarié, elle vous permet de souscrire des contrats pour compléter votre protection sociale de base.

Ces protections complémentaires améliorent votre couverture que ce soit avec la mutuelle santé, une retraite complémentaire ou des garanties de prévoyance.

Pourquoi souscrire un contrat de prévoyance Madelin ?

Que vous soyez artisan, commerçant, professionnel libéral ou auto-entrepreneur vous ne bénéficiez pas de la même protection sociale que les salariés. Votre couverture de base varie selon votre catégorie socio-professionnelle, mais elle est toujours insuffisante.
Souscrire un contrat d'assurance prévoyance est une sécurité contre les coups durs : arrêt de travail, invalidité ou pire…

Les différents types de prévoyance

Il est possible de souscrire des garanties couvrant l'arrêt de travail et l'incapacité temporaire de travail, avec des versements d'indemnités journalières sur une durée maximale de 3 ans. Concernant l'invalidité, la couverture intervient pour un taux d'invalidité de l'assuré établi entre 33% et 66%.
La garantie décès enfin, prévoit le versement d'une indemnité aux bénéficiaires désignés par l'assuré. Il s'agit généralement d'une rente temporaire, accordée pour une durée de cinq à quinze ans.

Fonctionnement et cotisations

Vous pouvez choisir entre 2 types de fonctionnement : soit les cotisations sont établies selon votre âge au moment de la souscription, soit elles sont fixées indépendamment de votre âge. Dans le premier cas de figure, le coût est ensuite révisé régulièrement, tous les ans ou tous les 5 ans.
La première option est plus avantageuse si vous souscrivez jeune, cependant la deuxième option est plus avantageuse dans la durée.
Chaque année, ces cotisations sont déductibles de vos BIC ou BNC et vous font ainsi économiser des impôts tout en améliorant votre protection sociale.

Pour organiser votre protection sociale complémentaire de manière optimale en fonction de votre situation personnelle et économiser des impôts, votre Conseiller en assurance et prévoyance pourra vous donner un avis éclairé.

C'est l'occasion de faire un point global avec votre conseiller assurance retraite et prévoyance.

Simulateur Bilan Fiscal
Simulateur Bilan Prévoyance


Dirigeant de TPE-PME, professionnel libéral associé, vous gagnerez à prendre avis auprès de votre conseiller en assurances.                                              

En tant que patron de TPE et PME, Groupama est à votre disposition pour :

  • vous informer précisément sur vos besoins de protection pour votre entreprise ou pour vous-même
  • vous proposer une solution conforme à la réglementation et adaptée à la situation de votre entreprise
  • vous aider à gérer au mieux la pérennité de votre entreprise
  • vous conseiller sur votre propre protection sociale

Contactez directement votre chargé d’affaires

Pour prendre rendez-vous avec votre conseiller Groupama, cliquez ici

Pour prendre RDV : http://protectionsocialepros.fr/contact