fiscalité

Définition : fiscalité

Une étude récente, à l'initiative d'un organisme financier et de médias spécialisés, fait ressortir qu'une large majorité de 90% des interviewés juge la fiscalité française comme étant défavorable aux entreprises.

Les principaux griefs : injustice et instabilité
Ils sont 77% à trouver la fiscalité des entreprises injuste. Et seulement 18% la trouvent stable.
Ils regrettent aussi une qualité de relation médiocre : seulement 19% reconnaissent à l'administration une fonction de conseil et ils ne sont que 29% à estimer que le dialogue est possible.

Leur vision des aides de l'Etat
C'est le Crédit d'Impôt pour la Compétitivité (CICE) qui est le plus cité : 25% l'ont déjà sollicité et 22% pensent le faire. C'est le cas notamment pour les entreprises industrielles (à 59%) et des entreprises d'une certaine taille (Chiffre d'affaires supérieur à 50 millions d'euros).Vient ensuite le Crédit d'Impôt Recherche (CIR)  utilisé par 15% entreprises  et en prévision pour 6% d'entre elles.
A noter : 45% des interviewés craignent que le recours à ces aides n'accentue le risque de contrôle fiscal.

Leur vision de l'avenir
En fait cet avenir ils le voient plutôt à court terme : sur les 6 prochains mois 75% des dirigeants pensent maintenir leurs effectifs, 9% seulement prévoient de recruter, mais ils sont 16% à envisager une baisse d'emplois.

Le développement commercial reste le levier essentiel à leurs yeux, ils sont 87% à le plébisciter.
Les intentions d'investissements semblent traduire un regain de confiance : ils sont 9% de plus à les juger importants et 7% de plus à citer les nouvelles technologies par rapport au précédent sondage.

La défiance des chefs d'entreprise vis-à-vis de la fiscalité est finalement d'autant plus regrettable que leur confiance dans les affaires semble en hausse.

Retrouvez tous les contenus pour le tag : fiscalité